Devenir aide-soignant

Organisation pour l’entrée à l’I.F.A.S.

L’inscription pour la formation aide-soignante est gratuite

Modalités d’inscriptions pour les aides soignants.

Les inscriptions sont closes pour cette année.

La formation aide-soignante se déroule sur une année scolaire soit en

  • Parcours complet
  • Bénéficiant de passerelles liées à leur formation antérieure

 

La formation se déroule entre fin août jusqu’à la fin de la troisième semaine de juillet  

ATTENTION
Pour une rentrée de fin août une épreuve de sélection est organisée avant mi-juin , consulter régulièrement le site internet pour réaliser votre inscription

Le nombres d’élèves par promotion est de 40.

Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation.

Au minimum 8 places sur 40 sont ouvertes pour les agents de services hospitaliers qualifiés de la fonction publique hospitalière.

Connaissances et aptitudes attendues pour suivre les formations conduisant aux diplômes d’Etat d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture

Les attendus et critères nationaux sont les suivants :

Attendus Critères
Intérêt pour le domaine de l’accompagnement et de l’aide à  la personne notamment en situation de vulnérabilité Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal
Qualités humaines et capacités relationnelles Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture d’esprit
Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer
Aptitude à collaborer et à travailler en équipe
Aptitudes en matière  d’expression écrite, orale Maîtrise du français et du langage écrit et oral
Pratique des outils numériques
Capacités d’analyse et maîtrise des bases de l’arithmétique Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables
Capacités organisationnelles Aptitudes d’observation, à s’organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail

Les connaissances et aptitudes peuvent être vérifiées dans un cadre scolaire, professionnel, associatif ou autre.

L’objectif de la formation aide-soignante est de se former en pluri professionnalité au service de l’usager et quel que soit son lieu futur d’exercice en, :

  • Établissement de santé
  • Établissement medico –social
  • à domicile

Et dans les domaines

  • Des soins aigus , des soins courants ou palliatifs
  • Du handicap
  • De la personne âgée

 Un exercice professionnel réglementé et diversifié

L’aide-soignant exerce sous la responsabilité de l’infirmier diplômé d’Etat dans le cadre de l’article R. 4311-4 du code de la santé publique.

Ses activités se situent dans le cadre du rôle qui relève de l’initiative de l’infirmier diplômé d’Etat, défini par les articles R. 4311-3 et R. 4311-5 du code de la santé publique, relatifs aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

L’aide-soignant accompagne et réalise des soins essentiels de la vie quotidienne, adaptés à l’évolution de l’état clinique et visant à identifier les situations à risque.

Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec les autres professionnels, les apprenants et les aidants.

L’aide-soignant travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire intervenant dans les services de soins ou réseaux de soins des structures sanitaires, médico-sociales ou sociales notamment dans le cadre d’hospitalisation ou d’hébergement continus ou discontinus en structure ou à domicile.

.

PORTRAITS D’AIDE-SOIGNANTS ET DE LEURS PARCOURS

 

LIEN VIDEO :
Julie François : Aide-soignante aux Urgences

Parcours : BEP carrières sanitaires et sociales puis formation aide-soignante IFAS

Mots clés :

« Faire face à l’urgence ensemble. »

« Changer, apprendre, s’adapter dans un environnement technologique »

https://youtu.be/3zS2yCEHzsE
Jean Pierre Mischler : Aide-soignant en rééducation, soins palliatifs

Parcours : Reconversion professionnelle des métiers de l’industrie puis formation aide-soignante IFAS

Mots clés :

« Soigner c’est observer, comprendre, accompagner, percevoir la richesse de la relation humaine »

https://youtu.be/NS7RxbNB6ds
Séverine Henon : Aide-soignante en rééducation, soins palliatifs, médiation animale

Parcours : BEP carrières sanitaires et sociales puis formation aide-soignante IFAS.

Mots clés :

« Être Aide-soignant c’est se former, se développer, s’ouvrir sur des nouvelles pratiques professionnelles afin d’apporter du bien-être à l’autre et s’épanouir »

https://youtu.be/wwcZDFungWY

Les domaines activités de l’aide-soignante depuis 2021

 Le domaine d’activités 1 (DA1) :
Accompagnement et soins de la personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale en repérant les fragilités

Le domaine d’activités 2 (DA2) :
Appréciation de l’état clinique de la personne et mise en œuvre de soins adaptés en collaboration avec l’infirmier en intégrant la qualité et la prévention des risques

Le domaine d’activités 3 (DA3) :
Information et accompagnement des personnes et de leur entourage, des professionnels et des apprenants

Le domaine d’activités 4 (DA4) :
Entretien de l’environnement immédiat de la personne et des matériels liés aux activités de soins, au lieu et aux situations d’intervention

Le domaine d’activités 5 (DA5) :
Transmission, quels que soient l’outil et les modalités de communication, des observations n référentiel d’activités

Un métier en évolution

Le vieillissement de la population ainsi que la réorganisation des collaborations soignantes au sein du système de santé français offrent au métier d’aide-soignant de grandes opportunités professionnelles dans les années à venir.

Le métier d’aide-soignant se révèle très porteur en terme d’emploi.

Le métier d’aide-soignant offre des possibilités de développement et d’évolution de carrière.

Des spécialisations existent et offrent une reconnaissance de compétences complémentaires.

  • Assistant de soins en gérontologie
  • Agent de chambre funéraire

Il peut également conduire par une réorientation professionnelle vers le métier d’infirmier.

Futur professionnel ? Quelles sont les aptitudes à développer ?

Les activités et soins délivrés par l’aide-soignant nécessite :

  • Des compétences techniques et relationnelles :
      • Une attention particulière à l’autre : patient et entourage,
      • Une capacité à travailler avec l’ensemble des professionnels du champ sanitaire et social.
      • Une concentration soutenue sur des amplitudes horaires importantes (8, 10 ou 12 heures),
      • Une curiosité pour acquérir des connaissances tout au long de sa vie professionnelle.

Quelques aptitudes attendues :

  • Rigueur et méthode,
  • Organisation et travail en équipe,
  • Intérêt pour l’autre « différent »
  • Résistance physique

LA FORMATION du référentiel 2021

Brochure récapitulative du référentiel 2021

Dure pour une formation complète en alternance 1540H :

22 semaines de cours 5(770h) et 22 semaines de stage (770H) pour 35h par semaine

  • 22 semaines de théorie/ cours
    • 10 modules de formation
    • 35 heures de dispositif API (accompagnement Pédagogique
    Individualisé) à réaliser dans les 3 premiers mois de formation
    • 7h de suivi pédagogique répartis tout au long de la formation
    • 35 h de TPG
    • horaire de cours 35 h par semaine (8h à 18h)

22 semaines de stage clinique  en 4 périodes :
• 5 semaines accompagnement et prise en soins dans la vie
quotidienne de la personne aidée
• 5 semaines prise en soins en rééducation , réadaptation soins
de suite et soins de courte durée
• 5 semaines prise en soins en lieu de vie, domicile ou structure
d’accueil pour personnes dépendantes
• 7 semaines (fin de formation) de stage de période intégrative en milieu professionnel
Au moins une période auprès de personnes en situation de handicap
physique ou psychique et une période auprès de personnes âgées

Horaires de stage 35h par semaine (matin, après-midi, nuit, journée, week-end)

Une formation prenant en compte les diplômes antérieurs

Sous réserve d’être admis à suivre la formation dans les conditions fixées par l’arrêté du 7 avril 2020 modifié susvisé, des équivalences de compétences, de blocs de compétences ou des allégements partiels ou complets de certains modules de formation sont accordées aux élèves titulaires des titres ou diplômes suivants :

1° Le diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture ;

2° Le diplôme d’assistant de régulation médicale ;

3° Le diplôme d’Etat d’ambulancier ;

4° Le baccalauréat professionnel Services aux personnes et aux territoires (SAPAT) ;

5° Le baccalauréat professionnel Accompagnement, soins et services à la personne (ASSP)

6° Les diplômes ou certificats mentionnés aux articles D. 451-88 et D. 451-92 du code de l’action sociale et des familles ;

7° Le titre professionnel d’assistant de vie aux familles ;

8° Le titre professionnel d’agent de service médico-social.

Les personnes susmentionnées bénéficient des mesures d’équivalences ou d’allégement de suivi ou de validation de certains blocs de compétences selon les modalités fixées à l’annexe VII du présent arrêté.

Leur parcours de formation et les modalités d’évaluation des blocs de compétences ou des compétences manquantes en vue de l’obtention du diplôme d’Etat d’aide-soignant sont définies

Pour plus d’informations consulter

Arrêté du 10 juin 2021 relatif à la formation conduisant au diplôme d’Etat d’aide-soignant et portant diverses dispositions relatives aux modalités de fonctionnement des instituts de formation paramédicaux

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjon4b48tXxAhVxx4UKHfHrD58QFjAAegQIBxAD&url=https%3A%2F%2Fwww.legifrance.gouv.fr%2Fjorf%2Fid%2FJORFTEXT000043646160&usg=AOvVaw24A2VIXRU8b7hn1lrS1SCr